Les Dik&Diks rencontrent Fabrice Raffin

Les Dik&Diks ont rencontré Fabrice Raffin, socio anthropologue et directeur de recherches de SEA Europe à Paris.

Portrait Dik&Dik de Fabrice Raffin
– Dauphin ou Dinosaure ? Dauphin, parce que ça se mange
– Diabolo ou Daiquiri ? Daiquiri, parce qu’il n’y a pas d’alcool dans le diabolo !
– Détendu ou Discipliné ? Discipliné, et il assume
– Diète ou Dodu ? Diète, normal c’est un sportif
– Détroit ou Djerba ? Détroit, sans hésitation
– De Funes ou Dicaprio ? De Funes, mais il aurait hésité si on avait fait la comparaison avec le grand Johnny Deep…

Les Dik&Diks ont beaucoup de questions et surtout beaucoup de certitudes. Fabrice Raffin les a fait évoluer sur des éléments essentiels et ils adorent ça.

Les Dik&Diks pensent que la culture est nécessairement vecteur de cohésion sociale.

Fabrice Raffin nuance ce constat. Il explique que la culture est aussi bien un vecteur de cohésion sociale que de conflit social. La culture est la production d’un objet esthétique et sensible à travers lequel on exprime un point de vue et ceci ne suscite donc pas forcément l’adhésion de tous. Est-il vraiment possible de réunir tous les Dik&Diks tant devant une œuvre de Picasso qu’autour d’un rap d’IAM ?

Pour Fabrice Raffin il faut bien comprendre que tout part de l’expérience esthétique c’est-à-dire ressentir une émotion ou un sentiment devant une production esthétique. Chaque groupe social produit des objets culturels et peut vivre une expérience esthétique cependant même si elle est universelle il n’existe pas d’art universel car toutes les cultures sont indexées sur des milieux sociaux avec des codes bien définis. Une œuvre particulière peut donc à la fois trouver et faire se réunir un public autant que provoquer du rejet chez d’autre. Les Dik&Diks ont bien en tête les réactions devant un certain vagin de la reine à Versailles.

C’est donc aux Dik&Diks de réfléchir un peu au sens que prend leur production esthétique mais aussi à l’impact de chaque œuvre sur des publics différents.

 

Les Dik&Diks pensent que la diversité culturelle c’est la rencontre entre différentes cultures voire une sorte de diversité ethnique

Fabrice Raffin enrichit ce constat. La diversité culturelle vient d’une diversité de différentes pratiques culturelles qui intègre la diversité ethnique mais qui va bien au-delà. Pas besoin pour les Dik&Diks d’aller au bout du monde pour rencontrer une pratique culturelle différente. Les Dik&Diks des bals pop au fin fond de la Touraine ont-ils vraiment l’occasion de rencontrer une danseuse étoile et hipster à moustache ?

 

Les Dik&Diks pensent que la politique peut soutenir la diversité culturelle.

Fabrice Raffin pense que le vrai problème est déjà de « reconnaitre » une diversité de pratiques culturelles. Pourquoi les politiques ne reconnaissent-ils ni financièrement ni dans leurs discours cette diversité ?

La reconnaissance en politique passe en premier par un appui financier. Avec Fabrice Raffin les Dik&Diks ont donc réfléchi à des solutions pour dégager un peu et même beaucoup d’argent pour la diversité culturelle :

  • Limiter le soutien à certains établissements nationaux trop nombreux, trop couteux et qui touchent une trop faible partie de la population
  • Forcer les programmateurs à ouvrir leur programmation à la diversité des pratiques culturelles
  • Inciter le ministère de la culture à accompagner les structures culturelles auxquelles il coupe des subventions vers de nouveaux modèles économiques, notamment hybrides, afin qu’elles deviennent autonomes et non dépendantes des ressources publiques.

C’est donc au Dik&Diks de réfléchir un peu à comment faire reconnaître toutes ces pratiques culturelles et pas uniquement celles promues par les discours politiques publics.

 

Pour les Dik&Diks qui veulent aller plus loin et qui auraient bien raison, ci-après les belles références de Fabrice Raffin et ses travaux d’étude

Michel de Certeau, https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_de_Certeau

John Dewey – « L’art comme expérience » : https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Dewey

Fabrice Raffin – « Du hardrock au mélomane expert »  et autres publications : http://www.fabriceraffin.com/#!services/ca4p

Axel Honneth – « Théorie de la reconnaissance » : https://fr.wikipedia.org/wiki/Axel_Honneth

« Global Métal », écoute du métal dans les pays du Maghreb : https://fr.wikipedia.org/wiki/Global_Metal

Enlarge your Paris, pour en rencontrer la diversité culturelle à Paris et à Berlin ..:  http://www.enlargeyourparis.fr ; http://enlargeyourparis.blogs.liberation.fr/2016/05/13/berlin-capitale-culture-alternative/

Le Confort moderne (parce que Fabrice Raffin a étudié le lieu et qu’une partie des Dik&Diks y ont vécu) : http://www.confort-moderne.fr/fr/

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s